40 ans et enceinte: comment se préparer à une grossesse gériatrique

Avantages, risques et comment se préparer à une grossesse à un âge maternel avancé

La grossesse est toujours un défi qui implique une certaine agitation pour les futures mamans, d’autant plus s’il s’agit d’une grossesse à un âge maternel avancé (gériatrique). De plus en plus de femmes deviennent mères après l’âge de 35 ans, ce qui marque un changement profond dans la société moderne.

La réussite des études, la réalisation du travail, la stabilité économique et la consolidation de la relation avec le partenaire sont quelques-unes des raisons qui expliquent cette tendance. Il est indéniable que ce retard comporte des risques différents de ceux que courent les femmes enceintes entre 20 et 30 ans. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille y renoncer, mais plutôt qu’on doit s’informer et préparer aux scénarios qui pourraient se présenter.

D’un point de vue biologique, la fertilité diminue avec l’âge, ce qui rend la grossesse plus difficile. Pour les futures mères, le risque de développer des maladies comme l’hypertension artérielle ou le diabète gestationnel augmente. La probabilité de maladies chromosomiques chez l’enfant augmente également, tout comme le risque de naissance prématurée ou de césarienne.

Ces risques dépendent beaucoup de l’état de santé général des femmes avant la grossesse. Une femme en bonne santé, de poids normal, avec un mode de vie équilibré, aura moins de problèmes pendant la grossesse et l’accouchement. Rester en forme, donner une coupe nette au tabagisme et à l’alcool, prendre correctement l’acide folique et les vitamines: telles sont les règles à respecter pour mieux affronter une grossesse, quel que soit l’âge.

Cependant, devenir mère après l’âge de 35 ans présente également des avantages. Les femmes sont plus conscientes, plus consolidées, plus actives pour s’informer et apprendre le plus possible avant l’accouchement. Leur cerveau est plus stimulé, l’estime de soi augmente avec le bonne humeur et sérénité, dictés par la réalisation du rêve de la maternité.

Tout cela a un impact positif sur la grossesse, mais aussi sur la vie après l’accouchement: de nombreuses études scientifiques montrent que les femmes qui deviennent enceintes après 35 ans sont moins sujettes à la dépression et à l’anxiété post-natales. De plus, il est aujourd’hui possible de connaître en profondeur l’état de santé des mères et des enfants grâce au screening prénatal et à l’amniocentèse.

Ce qui compte, c’est que les grossesses gériatriques sont plus risquées, mais la plupart se déroulent très bien (mère et bébé en santé) autant qu’il y ait une surveillance étroite durant la période prénatale et pendant la grossesse.

Afin de pouvoir se préparer au mieux à toutes les éventualités mais aussi afin de mettre toutes les chances de son côté, Nescens Swiss Stem Cell Science recommande vivement la conservation des cellules souches du cordon ombilical à la naissance de votre enfant. N’hésitez pas à nous contacter ou naviguer notre site pour en savoir plus.