Une lumière guide: diriger les cellules souches vers les lésions

Utiliser des nanodispositifs dans les cellules pour activer les récepteurs responsables de la croissance et du mouvement des cellules par la lumière infrarouge pour traiter les lésions

Imaginez si les médecins pouvaient avoir une télécommande pour guider les cellules souches vers les points lésés du corps afin d’accélérer le processus de guérison des patients. La télécommande est encore loin de la réalité, mais un groupe de chercheurs chinois a fait un grand pas en avant dans l’étude des cellules souches et de leurs propriétés régénératives.

Dans l’étude publiée dans la revue Nano Letters, le professeur Wang Hong-Hui et Nie Zhou de l’Université Hunan expliquent comment ils ont réussi à utiliser des nanodispositifs dans les cellules pour activer les récepteurs responsables de la croissance et du mouvement des cellules par la lumière infrarouge.

Les activités cellulaires sont coordonnées par des circuits de signalisation complexes qui contrôlent ensuite leur mouvement, leur prolifération et même leur mort. Les molécules de signalisation se lient aux protéines réceptrices de tyrosine kinase – présentes à la surface de la cellule – déclenchant la formation de paires de récepteurs (MET), qui font bouger ou croître la cellule.

L’équipe de recherche a conçu une molécule d’ADN qui peut se lier simultanément à deux récepteurs MET, les reliant et les activant. Pour les rendre sensibles à la lumière infrarouge, les scientifiques ont lié des copies de séquences d’ADN à des nanotige d’or. Ceux-ci, lorsqu’ils sont éclairés par la lumière infrarouge, chauffent et libèrent l’ADN, qui à son tour active les récepteurs. De cette façon, les cellules souches migrent vers la zone lésée, concentrant ainsi leur capacité régénératrice.

Les chercheurs ont injecté les nanobarres liées à l’ADN dans des souris de laboratoire près de la zone de la lésion, puis l’ont éclairée à la lumière infrarouge pendant quelques minutes. Trois jours plus tard, la migration des cellules souches musculaires vers la lésion a été enregistrée et les souris traitées ont montré plus de signes de régénération musculaire que les souris non traitées.

Cette nouvelle découverte offre donc une plateforme puissante et polyvalente pour la modulation exogène des tissus profonds en médecine régénérative.

Nescens Swiss Stem Cell Science s’engage à fournir des services innovants et de haute qualité dans le domaine émergent de la médecine régénérative, c’est pourquoi elle offre la possibilité de conserver les cellules souches du sang et du tissu du cordon ombilical pour usage familial et privé si de futurs traitements thérapeutiques devaient se révéler nécessaires: consultez notre site web pour en savoir plus.