Cellules souches et rejet: nouveaux indices et solutions possibles

Étude des causes de rejet dans les transplantations de cellules souches: le rôle des mitochondries dans le domaine de la médecine régénérative

Dr Tobias Deuse et son équipe de chercheurs du UC San Francisco Transplant and Stem Cell Immunobiology (TSI) Lab ont fait une autre découverte importante sur l’utilisation des cellules souches pluripotentes induites (iPSC) dans les transplantations thérapeutiques.

Depuis de nombreuses années consacrées à l’étude des causes de rejet dans les transplantations d’iPSC, les chercheurs ont identifié dans le processus de conversion des cellules adultes en cellules souches (iPSC) une mutation de l’ADN des mitochondries, c’est-à-dire des petites structures cellulaires responsables de la respiration cellulaire.

Cette mutation pourrait provoquer une réponse du système immunitaire, entraînant le rejet des cellules souches transplantées: «Le rôle des mitochondries a été largement ignoré dans le domaine de la médecine régénérative, mais les efforts récents dans notre laboratoire ont suggéré qu’elles pourraient influencer le résultat des transplantations de cellules souches», dit Dr Deuse. «Il est important de comprendre leur rôle afin que nous puissions contrôler avec fiabilité la qualité des cellules modifiées et assurer la transplantation des produits des cellules souches aux patients sans rejet».

La nouvelle étude sur les cellules mitochondriales suggère donc que les médecins pourraient avoir besoin d’effectuer un dépistage précis des mutations mitochondriales avant d’administrer des thérapies par cellules souches.

Dr Deuse et son équipe ont déjà publié une autre étude dans laquelle ils décrivent leur méthode innovatrice pour rendre les cellules iPSC invisibles au système immunitaire afin d’éviter leur rejet après une transplantation. Cette technique pourrait garantir que les patients traités ne rejettent pas l’iPSC et d’autres cellules souches présentant des mutations mitochondriales.

Les iPSC sont produites en laboratoire à partir de cellules souches adultes qui sont “reprogrammées” (induites) pour revenir à l’état embryonnaire. Ainsi, les cellules reprogrammées peuvent être différenciées en tout type de cellules, propriétés pour lesquelles elles sont définies comme pluripotentes.

Les cellules souches dans le cordon ombilical ont des caractéristiques biologiques et immunologiques uniques et leur prélèvement s’effectue au moment de la naissance, grâce à un geste simple et sans aucun risque ni pour la maman ni pour le bébé. Découvrez comment les conserver avec Nescens Swiss Stem Cell Science.