Troubles du spectre autistique: l’histoire de Maksim

Apprendre à parler et à reconnaître sa famille malgré l’autisme et l’altération des fonctions mentales supérieures grâce à la transplantation de cellules souches du cordon

Les parents de Maksim ont entendu parler des cellules souches du cordon ombilical alors qu’ils l’attendaient, lui et sa sœur jumelle, et ont immédiatement été convaincus de l’importance de préserver une ressource aussi précieuse pour l’avenir de leurs enfants, tout en espérant qu’ils n’en auraient jamais besoin.

La vie, cependant, les a confrontés à un défi difficile lorsque, à l’âge de trois ans seulement, le petit Maksim a été diagnostiqué avec un trouble du spectre autistique, ainsi qu’un retard et des troubles moteurs de la parole, une détérioration cognitive et d’autres maladies associées à des fonctions mentales supérieures altérées.

L’autisme est en fait un trouble permanent du développement. Les personnes atteintes d’autisme ont souvent des difficultés à communiquer et à établir des relations avec les autres et ont une perception différente de la réalité.

Pour tenter d’améliorer son état, Maksim a subi à plusieurs reprises des thérapies visant à stimuler son cerveau, telles que la micro-polarisation, la correction bio-acoustique et le traitement pharmacologique avec des psychostimulants. Cependant, aucune de ces thérapies n’a changé la situation de manière significative.

Néanmoins, la famille du petit Maksim n’a jamais abandonné et a constamment cherché de nouvelles méthodes de traitement de l’autisme. C’est ainsi que la mère de Maksim est tombée sur une vidéoconférence tenue sur les médias sociaux par une sage-femme sur le traitement de l’autisme à l’aide de cellules souches.

Rappelant qu’ils avaient conservé le sang du cordon ombilical de leurs enfants, le couple a immédiatement contacté la bio-banque et a commencé le processus de traitement avec les cellules souches du cordon de leur enfant. La transplantation de cellules souches s’est déroulée avec succès et quelques jours après le traitement, le petit Maksim s’est mis à bégayer, à concentrer ses yeux et à écouter les discours autour de lui.

Récemment, Maksim a subi un second traitement, utilisant les cellules souches du cordon ombilical de sa sœur – qui se sont révélées compatibles – avec d’autres résultats surprenants. Grâce à ses progrès, Maksim peut aller à l’école comme sa sœur, ayant toujours du mal à suivre toutes les leçons, mais avec le soutien total de sa famille et de ses professeurs.

Émus, les parents de Maksim se souviennent des moments d’incertitude et de peur qu’ils ont traversés: «Nous avions peur de ne pas pouvoir nous réjouir des réalisations de notre fille alors que notre enfant souffrait. Si nous le pouvions, nous crierions sur les toits que les cellules souches sont prodigieuses!».

Pour en savoir plus sur le potentiel des cellules souches du cordon ombilical et sur comment les conserver avec Nescens Swiss Stem Cell Science, consultez notre site web ou contactez-nous ici.

Source : https://parentsguidecordblood.org/en/news/maksims-cord-blood-therapy-autism