Leucémie lymphoblastique aiguë et cellules souches

Transplantation réussie de cellules souches de moelle osseuse pour un enfant atteint de leucémie lymphoblastique aiguë et positif au coronavirus

Un enfant de seulement 6 ans souffrant de leucémie lymphoblastique aiguë est arrivé de Londres en Italie à l’automne 2019 pour subir une greffe de moelle. À l’hôpital Bambino Gesù de Rome, dans le Département d’Oncohématologie et de Thérapie Cellulaire et Génique, les thérapies préparatoires de chimiothérapie et d’immunothérapie commencent, afin d’abaisser la « charge » de la maladie à un seuil qui permet à la transplantation d’avoir de meilleures chances de succès, puis de se remettre enfin de la leucémie.

L’équipe médicale dirigée par le professeur Franco Locatelli décide de procéder à la transplantation de cellules souches hématopoïétiques d’un parent, en l’absence d’un donneur compatible. En mars 2020 – en pleine pandémie – ils soumettent alors l’enfant et les parents aux tests nécessaires pour déterminer qui sera le candidat au don de moelle osseuse. D’après les tests, toute la famille a été testée positive au COVID-19: le père et l’enfant étaient asymptomatiques, tandis que la mère présentait des symptômes légers.

Il a donc été décidé de traiter immédiatement l’enfant avec une perfusion de plasma hyperimmun obtenu à partir d’un patient déjà guéri de l’infection, en recrutant le donneur de plasma ayant le meilleur titre d’anticorps neutralisants, c’est-à-dire capable d’empêcher la liaison de la protéine du coronavirus à son récepteur présent sur les cellules humaines.

Une fois negatisé, l’enfant a finalement été soumis à la transplantation des cellules souches hématopoïétiques de son père – également négatives au prélèvement – spécialement manipulées pour éliminer les lymphocytes T alpha/bêta+, des cellules dangereuses pour l’organisme du receveur. Il s’agit d’une technique mise au point par l’équipe du professeur Locatelli et développée à l’hôpital pour enfants du Saint-Siège qui compte le plus grand nombre de cas dans le monde: environ 700 transplantations de parents ont été effectuées à ce jour sur des enfants atteints de leucémie et de cancer du sang.

L’enfant est maintenant en bonne santé: il n’y a pas eu de complications postopératoires, les cellules du père se multiplient et il est en voie de guérison complète. Avec les méthodes de manipulation disponibles aujourd’hui, le pourcentage de guérison avec une greffe de moelle d’un des parents peut être comparé à celui obtenu avec un donneur parfaitement compatible.

Le cordon ombilical de votre enfant est une source précieuse et inestimable de cellules souches hématopoïétiques et mésenchymateuses aux propriétés biologiques et immunologiques exceptionnelles. Les préserver est une opportunité unique: découvrez comment le faire avec Nescens Swiss Stem Cell Science.