L’importance du cordon ombilical: l’histoire de Shai

«Je voulais donner à mes enfants toutes les formes possibles d’assurance maladie»

Shai Miranda est née en décembre 1992, malheureusement atteinte d’un rhabdomyosarcome, une tumeur maligne au bassin, qui n’a été diagnostiquée qu’à l’âge de onze mois, lorsqu’elle s’est métastasée dans ses poumons.

Le rhabdomyosarcome est le sarcome de la partie molle le plus fréquent chez l’enfant, bien qu’il soit considéré comme une tumeur rare, avec une incidence de 3,5% de toutes les tumeurs infantiles.

Après tous les efforts de la mère, les séances de chimiothérapie, l’ablation de la tumeur résiduelle et de trois organes internes, après plusieurs semaines de radiothérapie, la petite fille semblait être en rémission et répondait positivement à tous les traitements.

Malheureusement, quelques années plus tard, on a diagnostiqué chez Shai une leucémie « secondaire », c’est-à-dire causée par les traitements anti-tumoraux qu’elle avait subis auparavant. La petite fille avait maintenant besoin d’une transplantation de cellules souches.

À l’époque, en 1996, les greffes de cellules souches provenant du cordon ombilical n’étaient pas encore devenues une pratique courante. La mère de Shai s’est donc concentrée sur la recherche d’un donneur de moelle osseuse compatible. Plusieurs mois plus tard, un donneur de moelle osseuse compatible a été trouvé et l’enfant a subi la greffe, qui était particulièrement risquée pour son petit corps déjà éprouvé par la chimio et la radiothérapie.

Dix jours après la transplantation, le foie de l’enfant a cessé de fonctionner et Shai a également développé une maladie cardiaque. La leucémie est réapparue et la petite fille a cessé de se battre peu de temps après, entourée de sa famille.

La mère de Shai a eu deux autres filles après cette tragédie, et pour toutes les deux elle a décidé de préserver les cellules souches du cordon ombilical, consciente des difficultés rencontrées pour trouver un donneur compatible, et consciente que la meilleure compatibilité vient d’un membre de la famille.

«Je voulais donner à mes enfants toutes les formes possibles d’assurance maladie. Ma mission est maintenant d’être un consommateur solidaire des parents qui veulent conserver le sang de cordon et accéder aux thérapies à base de sang de cordon».

Le cordon ombilical de votre enfant est une source inestimable de cellules souches: ne renoncez pas à cette possibilité, découvrez comment le préserver avec Nescens Swiss Stem Cell Science. Il s’agit d’une opportunité unique.

 

Source: https://parentsguidecordblood.org/en/shais-story