Comment préserver la santé de son enfant?

Jusqu’à il y a quelques années, le cordon ombilical était jeté après la naissance de l’enfant. Aujourd’hui, les familles ont la possibilité de choisir de le préserver, préservant ainsi une ressource très précieuse pour la médecine de demain. Entretien auprès du Prof. Dr. Christian Breymann, gynécologue au Ärztezentrum Hirslanden-Seefeld

Que sont les cellules souches du cordon ombilical et en quoi consiste leur conservation ?

Le tissu du cordon ombilical et le sang placentaire sont de précieuses sources de cellules souches pluripotentes, c’est-à-dire des cellules primitives non encore spécialisées, dotées de propriétés biologiques et immunologiques uniques. Elles sont en effet capables de s’auto-renouveler, de remplacer des cellules endommagées par un traumatisme ou une maladie mais aussi de se différencier en une variété d’autres cellules.

La conservation du cordon ombilical consiste à recueillir le sang et le tissu du cordon ombilical, à isoler et à congeler les cellules souches qu’il contient, et à stocker ces échantillons dans des réservoirs d’azote liquide à -196°C. C’est une procédure simple, non invasive, indolore et sûre pour la mère et l’enfant.

Pourquoi est-il important de les préserver ?

L’utilisation de cellules souches hématopoïétiques dérivées du sang de cordon ombilical permet aujourd’hui de traiter plus de 85 maladies, notamment en cas de troubles du sang ou du système immunitaire. En ce qui concerne les cellules souches dérivées du tissu du cordon ombilical, appelées cellules mésenchymateuses (CSM), leur capacité à former divers tissus (os, muscle, cartilage, etc.) et leurs propriétés anti-inflammatoires, les rendent très efficaces en médecine régénérative et dans le traitement de maladies telles que le diabète, les maladies cardiaques et l’infirmité motrice cérébrale.

Bien qu’il existe des alternatives au stockage du sang de cordon, comme le prélèvement de cellules souches de la moelle osseuse et du sang périphérique chez l’adulte, les cellules souches du cordon ombilical présentent de nombreux avantages spécifiques liés au fait qu’elles constituent les cellules les plus jeunes et les plus efficaces du corps humain et qu’elles sont relativement exemptes de contamination environnementale et électromagnétique. La préservation de ces cellules est donc une réelle opportunité de bénéficier des thérapies cellulaires actuellement utilisées et en cours de développement.

A quel moment, une femme doit elle se poser la question de conserver le cordon ombilical ?

La future mère ou les parents ont le temps de réfléchir au prélèvement de cellules souches tout au long de la grossesse. Je recommande la conservation de ces cellules en raison des résultats positifs obtenus ces dernières années. Récemment, des patients de ma clinique ont effectué une thérapie par cellules souches sur leur enfant qui souffrait d’une légère paralysie du bras due à une naissance prématurée.

Elle a permis d’améliorer significativement les déficits neurologiques de l’enfant.

Comment Nescens Swiss Stem Cell Science qui assure la conservation privée de ces cellules souches, se distingue-t-elle de ses concurrents ?

Nescens Swiss Stem Cell Science, qui appartient au réputé groupe suisse AEVIS VICTORIA SA, offre ses services uniquement sur le territoire suisse, la naissance devant avoir lieu en Suisse. La conservation de ces cellules souches auprès de Nescens Swiss Stem Cell Science est une garantie de qualité suisse puisque les phases d’analyse, de préparation et de stockage ont également lieu sur le territoire helvétique. Par ailleurs, les experts de la société sont à la disposition des futurs parents pour toute clarification de la procédure.

 

Interview publiée sur le magazine Salle d’attente – ©Helvète Media 2020 – Nr. 7 Septembre 2020 – Article rédigé par Adeline Beijns