Questions/Réponses

PROCESSUS DE CONSERVATION

1. Comment conserver les cellules souches avec Nescens Swiss Stem Cell Science?

Il est très simple de conserver les cellules souches de votre enfant, notre service assistance clients vous accompagnera lors de chaque étape.

Contactez-nous au numéro 091 985 15 00 ou adressez-nous un e-mail à l’adresse stemcells@nescens.com et recevez toutes les informations nécessaires sur le prélèvement à effectuer et la procédure administrative à suivre.

2. Comment sont prélevées les cellules souches du cordon ombilical ?

Le prélèvement d’échantillons a lieu directement après la naissance au moment où le cordon ombilical qui unit la mère et l’enfant est coupé. Le prélèvement est simple, il dure quelques minutes et est entièrement indolore pour la mère comme pour l’enfant.

Une fois la procédure achevée, appelez le 091 960 22 20 pour organiser l’enlèvement des échantillons. Ceux-ci arrivent directement au laboratoire pour y être traités et cryogénisés. Ensuite, les résultats de la procédure ainsi que le certificat de conservation de vos échantillons vous seront envoyés.

3. Que se passe-t-il le jour de l’accouchement ?

À la suite de votre décision, un kit de prélèvement vous sera envoyé. Vous devez l’apporter à l’hôpital au moment de votre admission. À l’intérieur du kit, vous trouverez les instructions et la documentation nécessaire pour conserver vos échantillons.

Avant l’accouchement, assurez-vous que tous les documents sont réunis, signés et placés dans le kit ou déjà remis à Nescens Swiss Stem Cell Science. Sans votre consentement, les échantillons ne pourront pas faire l’objet d’un traitement.

Le prélèvement de sang et du tissu ombilical est effectué après que le cordon ait été coupé et lorsque l’enfant a été éloigné. Le professionnel de santé placera les échantillons de sang et du tissu ombilical ainsi que les prélèvements maternels à l’intérieur du kit.

Une fois cette procédure terminée, veuillez contacter le 091 960 22 20 pour organiser l’enlèvement de votre kit. Si l’accouchement devait se produire à la fin de la semaine ou lors de jours fériés, conservez le kit à température ambiante, loin de toute source de chaleur et appelez pour annoncer la naissance et organiser l’enlèvement du kit qui aura lieu le lundi matin suivant ou le premier jour ouvré suivant le jour de fête.

4. Comment sont transportés les échantillons ?

Notre coursier spécialisé dans le transport de matériel biologique vient chercher le kit pour l’emmener directement au laboratoire.

Notre kit de prélèvement est une boîte thermique qui protège l’échantillon des températures externes. Elle est autonome et maintient les échantillons dans des conditions optimales, à température ambiante jusqu’à ce qu’elle soit déposée au laboratoire. Dans le kit se trouvent un ou deux (selon la saison) stabilisateurs de température qui garantissent aux échantillons la température requise durant le transport.

5. Quand seront traités les échantillons ?

Vos échantillons seront traités dès qu’ils arrivent au laboratoire en suivant les normes qualitatives les plus élevées.

Le laboratoire procède aux traitements 6 jours par semaine, 52 semaines dans l’année conformément aux lignes directrices en garantissant les meilleurs résultats au client.

6. Pourquoi les échantillons sont-ils traités avant d’être conservés ?

Avant la congélation à long terme dans l’azote liquide, tous les échantillons de sang et du tissu ombilical sont traités de manière à garantir la qualité des échantillons et à exclure tout type de contamination ou de bactéries possibles.

Chaque échantillon est traité individuellement par des techniciens de laboratoire experts et hautement qualifiés.

7. Où et comment seront conservées les cellules de mon enfant ?

Les échantillons de sang et de tissu ombilical de votre enfant seront traités et conservés dans une structure spécialisée située exclusivement en Suisse.

Toutes les techniques de conservation possèdent un système de sécurité propre et sont contrôlées 24 heures sur 24 et 365 jours par an.

8. Comment procéder en cas d’utilisation des échantillons pour une transplantation?

Nous vous souhaitons ne pas avoir besoin d’y recourir, mais si tel était le cas, nous veillerons à vous accompagner tout au long de ce parcours. Si vous en avez besoin pour un traitement thérapeutique, nous vous remettrons les échantillons gratuitement.

Après avoir convenu des documents avec vous, nous nous mettrons d’accord avec votre médecin pour organiser la remise des échantillons dans des conditions de sécurité auprès du centre de transplantation à la date et à l’heure indiquées.

9. Le prélèvement des cellules souches a-t-il une influence sur la naissance de l’enfant ?

Le prélèvement de sang et/ou de tissu du cordon ombilical n’interfère pas avec les phases de l’accouchement et n’entrave pas les actes du personnel médical permettant de mettre l’enfant au monde.

10. Si l’accouchement se fait par césarienne, cela a-t-il une incidence sur le prélèvement des cellules souches ?

Non. Que vous optiez pour un accouchement naturel, une césarienne ou un accouchement prématuré, il ne devrait pas y avoir de problèmes pour prélever les cellules souches de votre enfant.

11. Y aura-t-il suffisamment de sang à prélever en cas de clampage différé ?

Nous conseillons toujours au personnel médical d’effectuer le prélèvement dans la première minute qui suit l’accouchement. Tout acte réalisé après cette limite de temps pourrait avoir une influence sur la quantité de sang de cordon disponible.

12. Que se passe-t-il si je dois me déplacer à l’étranger ?

Quelle que soit la partie du monde où vous vivez, la conservation de vos échantillons auprès de la Nescens Swiss Stem Cell Science (Svizzera) sera toujours garantie.

En cas de transfert, pensez à nous communiquer votre nouvelle adresse et vos coordonnées de contact pour nous permettre de tenir vos données à jour.

CELLULES SOUCHES

1. Qu’est-ce les cellules souches issues du cordon ombilical ?

Les cellules souches sont des cellules qui ne sont pas encore spécialisées, primitives, dotées d’une capacité extraordinaire à se renouveler elles-mêmes et à se différencier en une multitude de cellules. Elles créent un lien direct avec la santé de l’enfant au moment de sa naissance et de sa vie future.

Si l’enfant devait avoir un problème de santé à un âge avancé, les cellules souches peuvent être la clé pour retrouver sa santé.

Les cellules souches du cordon ombilical sont déjà utilisées dans le traitement de plus de 80 pathologies parmi lesquelles la leucémie, les anémies et les thalassémies avec une liste en augmentation constante. Les cellules du tissu ombilical contribuent à la croissance, à la régénération et à la réparation des tissus endommagés.

2. Combien d’échantillons sont utilisés pour des transplantations ?

Depuis 1988, plus de 40.0000 échantillons de sang de cordon ont été utilisés pour des applications cliniques dans le monde entier.

3. J’ai conservé les cellules souches pour mon premier enfant. Dois-je aussi le faire pour le deuxième enfant ?

Il est conseillé de conserver les cellules souches pour chaque enfant individuellement aux fins de garantir un échantillon disponible avec une compatibilité de 100 % pour chacun de vos enfants.

Il est scientifiquement prouvé que la probabilité de compatibilité est de 25 % entre frères et sœurs.

4. Pourquoi conservez-les vous seulement pour 25 ans ?

Il est très probable que vos échantillons soient parfaitement garantis et utilisés pour une période beaucoup plus longue. Nescens Swiss Stem Cell Science considère toutefois qu’il est plus éthique de proposer initialement une période de conservation de 25 ans, mais à échéance du contrat, le propriétaire légitime des cellules (devenu majeur) sera contacté et une prolongation du contrat lui sera proposée. Dans le cas contraire, les cellules seront détruites ou données à la recherche, après accord du propriétaire.

5. Quelle est la quantité du sang de cordon demandée et combien de cellules souches peut-il contenir ?

Un échantillon de sang de cordon devrait être constitué d’un volume compris entre 20 ml et 60 ml même s’il peut varier considérablement en raison des dimensions du cordon ombilical et des circonstances de la naissance.

L’échantillon doit contenir un nombre minimal de cellules souches CD34+ pour permettre de les prélever en vue d’un éventuel traitement thérapeutique futur. Si votre échantillon de sang de cordon ne remplit pas cette exigence, vous avez la possibilité de refuser la conservation.

6. Puis-je faire don de mes cellules souches ?

En Suisse, il existe différents hôpitaux dans lesquels il est possible de choisir de faire don des cellules souches du sang de cordon ombilical à des banques publiques.

Les cellules souches du sang de cordon ombilical peuvent être utilisées pour soigner une autre personne dans le monde. Mais, vous n’aurez plus alors un accès direct à ce précieux échantillon. Pour plus d’informations, vous pouvez prendre contact avec le Centre de Transfusion de la Suisse Italienne (CRS).

7. Quel type d’informations recevrai-je concernant les échantillons de mon enfant ?

Après le traitement et la conservation des échantillons, vous recevrez confirmation écrite ainsi que le certificat de conservation qui mentionne le code unique des échantillons, le nombre des cellules souches (CD34+), les résultats des tests sanguins microbiologiques.

8. Quelles maladies peuvent être actuellement traitées avec les cellules souches du sang de cordon ?

À l’heure actuelle, les cellules souches du sang de cordon peuvent être utilisées pour traiter une grande variété de maladies (plus de 80), parmi lesquelles :

  • les affections liées à la prolifération des globules rouges (anémie, anomalies des plaquettes et autre)
  • les maladies héréditaires du système immunitaire (immunodéficience grave combinée, neutropénie et autre)
  • le cancer (leucémie, cancer de la moelle osseuse et autre)
  • les troubles du métabolisme héréditaires (maladies dues à une accumulation de mucopolysaccharidoses, maladies dues à la leucodystrophie et autre)

les maladies héréditaires qui influencent le système immunitaire et d’autres organes (hypoplasie des cheveux, maladie de Gunther)

9. Combien de temps après leur prélèvement doivent-ils parvenir au laboratoire ?

Le laboratoire a fixé une limite de 68 heures pour l’arrivée des échantillons au laboratoire. Les échantillons doivent être soumis à la procédure de séparation dans les 72 heures à partir de la naissance.

10. Quelle est la procédure de paiement ?

Après avoir choisi le service souhaité, vous pouvez commander et recevoir le kit de prélèvement au moyen de deux options : paiement échelonné sur 25 mois ou paiement en une seule fois. Au cas où la procédure n’avait pas une issue favorable, un remboursement est toujours garanti, en fonction de la date à laquelle le service a été interrompu. Contactez-nous pour de plus amples informations.

11. Des remises particulières sont-elles prévues en cas de naissance gémellaire ?

Oui. Contactez-nous au numéro 091 985 15 00 pour plus d’informations.

12. Des remises sont-elles prévues pour les clients de Nescens Swiss Stem Cell Science ?

Oui. Contactez-nous au numéro 091 985 15 00 pour plus d’informations.

13. Quelle est la différence entre les cellules souches du sang (contrat Nescens Baby Classic) et du tissu ombilical (contrat Nescens Baby Complete) ?

Le sang de cordon contient des cellules souches hématopoïétiques utilisées pour le traitement de maladies de sang comme la leucémie, l’anémie et la thalassémie.

Le tissu ombilical contient des cellules mésenchymateuses capables de se différencier en une multitude de cellules, pouvant former, par exemple, des tissus musculaires, cartilagineux, osseux, conjonctifs ou adipeux. Elles sont surtout utilisées dans le traitement de pathologies comme le diabète, les maladies cardiaques et les paralysies cérébrales.

14. Que se passe-t-il en cas de catastrophe naturelle ou si l’activité cesse d’exister ?

Dans le cas où (hautement improbable) la banque auprès de laquelle sont conservés les échantillons serait insolvable, Nescens Swiss Stem Cell Science transfèrera les échantillons vers une autre structure tout autant accréditée qui respectera les modalités de l’accord.

15. Vaut-il la peine de conserver les cellules souches de mon enfant ?

Les cellules souches hématopoïétiques (HSC) sont actuellement utilisées pour traiter 80 autres maladies du sang et d’autres maladies liées. Les cellules souches hématopoïétiques (MSC) sont utilisées dans la médecine régénérative dans le but final de remplacer, de réparer ou de régénérer les fonctions vitales des cellules et des tissus. Les cellules souches sont activement étudiées pour traiter de nombreuses pathologies, parmi lesquelles les paralysies cérébrales, le diabète de type I, les troubles du cerveau, les affections cardiaques, les maladies auto-immunes, les troubles hépatiques, les maladies neurologiques et d’autres encore.

16. Pourquoi devrais-je conserver les cellules souches de mon enfant s’il existe aussi des alternatives à la conservation du sang du cordon ombilical ?

Il existe des alternatives à la conservation du sang de cordon comme, par exemple, le prélèvement de cellules souches de la moelle osseuse et du sang périphérique. Mais, les cellules souches du cordon comportent de nombreux avantages : ce sont les cellules les plus jeunes et efficaces que peut renfermer le corps humain, elles sont relativement exemptes de contaminations environnementales et électromagnétiques. De plus, la procédure pour les prélever n’est pas invasive et elles sont immédiatement disponibles.

17. Les cellules souches de mon enfant peuvent-elles être aussi utilisées par d’autres membres de ma famille ?

Les cellules souches de votre enfant peuvent être utilisées par toute personne ayant une histocompatibilité d’au moins 80 %, comme, par exemple, un frère ou une sœur. Les cellules souches d’un parent (de préférence frère/sœur) sont, en général, la première option de transplantation, si l’on considère la source des cellules souches. Dans la majeure partie des transplantations allogéniques, les cellules souches utilisées sont celles d’un parent.

18. Ses propres cellules souches peuvent-elles être utilisées même dans le cas où la maladie à traiter est de nature génétique ?

Si l’enfant est atteint d’une maladie génétique, comme, par exemple, l’anémie falciforme, les cellules souches auront la même anomalie génétique. Si les cellules souches autologues (propres à la personne) ne peuvent pas être utilisées, le sang de cordon d’un frère/d’une sœur représenterait la meilleure option.

19. Combien d’échantillons de cellules souches conservées dans des banques privées ont été utilisés avec succès dans le traitement de maladies ?

Il est estimé qu’environ 600 échantillons ont été délivrés par les banques privées de sang de cordon pour des transplantations autologues et allogéniques d’un frère/d’une sœur ou d’un parent.